RSS

Marocains, comment on compte vous terroriser ! (écrit le 23 février)

23 Fév

Photo de vandalisme le 20 Février 2011

1. S’accaparer la parole des marocains

Le 20 février est passé. Un ouf de soulagement est ressenti par tous ceux et toutes celles qui avaient des appréhensions quant aux buts non définies et flous des organisateurs de ce mouvement. Des marocains de tous bords se congratulent, « belle  leçon de démocratie », un « mouvement civil, jeune, responsable », « félicitations aux  pouvoirs publics d’avoir donné une image moderne du pays », etc…

Permettez-moi de vous dire, chers marocains et chères marocaines, que l’on vous a berné. Si les revendications étaient populistes, générales, sans plan d’action et sans structure, la raison était très simple : faire sortir le maximum de monde dans la rue afin de se créer une légitimité. C’est à partir de cette légitimité que le mouvement  du 20 février essaiera d’allumer l’étincelle de la Fitna.

Maintenant que nous avons signé un chèque blanc à un mouvement dont on ne connait pas réellement les méthodes d’action ni les motivations réelles ni comment il veut porter « notre » voix, préparez-vous chers compatriotes au pire.

2. Diviser les marocains

Connaissant la biographie et l’historique des organisateurs, on note facilement un fort référentiel idéologique. Sous couvert de « on a le droit de nous exprimer » que l’on a entendu le 20 février ; dans les prochains jours, vous verrez un mouvement qui scandera « on a le droit de nous exprimer au nom des marocains » et si vous pensez pouvoir dire non, vous deviendrez un « traitre », un « agent du makhzen » ou un « baltaji » pour faire à la mode.

Avec cette stratégie implacable, le mouvement du 20 février essaiera de diviser les marocains et de semer les graines de la fitna. Réussira-t-il? Je ne le pense pas, ces éléments à eux seuls sont insuffisants pour tromper le peuple marocain et fléchir son union.

3. Faire passer le Maroc pour ce qu’il n’est pas

D’où la troisième stratégie du groupe du 20 février : provoquer toutes actions qui  permettraient aux médias internationaux de faire le parallèle avec le Tunisie, l’Egypte ou la Lybie. Une petite recherche sur Youtube et vous trouverez une multitude de vidéos donnant la marche à suivre détaillée afin de faire entrer le Maroc dans un cycle de tourmentes et de violences sans fin avec en filigrane un « ce n’est pas nous, nous condamnons la violence !… »

Modèle préconisé? Les événements de Gdim Zdik à Laayoune !

Tout sera bon pour pointer du doigt un Maroc qui « ne respecte pas les droits de l’homme ». Nos ennemis s’en régaleront et la propagande algéro-polisarienne s’emballera pour porter des coups inespérés à des années de travail diplomatique mené par le Maroc.

4- Opportunisme politique, violences provoquées

Dans les prochains jours, vous verrez un mouvement qui commencera à essayer de planter des tentes dans les principales places du royaume, qui refusera de bouger et qui provoquera les autorités à chaque occasion, à l’affut d’une photo ou d’une vidéo qui fera les manchettes sur Al Jazeera, dans les premières pages de la presse espagnole, algérienne et mondiale. Des immolations seraient un « must » !

Voila ce qui nous attend tous. Nous sommes à un tournant historique qui risque de  faire ramener un  pays qui avance (lentement mais certes qui avance) 30 ans en arrière dans une spirale chaotique dont personne ne connaît l’issue. Un pays qui réalise tant avec peu. Un pays volontariste qui n’a aucun moyen de résister à une catastrophe économique où le tourisme serait à plat, où les investissements s’arrêteraient, où les citoyens auraient peur de sortir dans la rue, ou le régionalisme xénophobe reprendrait le dessus, et ou l’on risque tout simplement de permettre à nos ennemis de tracer nos frontières sud à Agadir.

Selon les dernières nouvelles, le mouvement fait des pieds et des mains pour inviter le plus de jeunes issus des bidonvilles, ceux-là qui n’ont rien à perdre, à rejoindre  la « cause ». Je vous laisse deviner la stratégie derrière cet appel et les buts escomptés…

Ce mouvement qui parle en notre nom et qui a compris qu’il n’a aucune chance de faire  adhérer les marocains à ses idées par le biais d’un parti politique ou en tant qu’association, suit un agenda excellemment étudié, parfaitement planifié avec un  jusqu’au-boutisme qui va en surprendre plus d’un, utilisant une certaine « jeunesse »  pour dégager un brin de romantisme touchant et galvanisant.

Marocains, marocaines, il va falloir beaucoup plus que des « dialogues » à coups de  « iLike » sur Facebook, il va falloir beaucoup plus qu’exprimer son indignation lorsque ces événements prendront une tournure dangereuse qui risquera de déstabiliser notre pays. A un moment donné, si l’on tient vraiment à la paix sociale, à l’intégrité de notre pays et à la tolérance qui fait la marque de fabrique de cette terre, il faudra dire « Stop », d’une seule voix, unanime et ferme. Il faudra expliquer à ce mouvement que la majorité silencieuse a décidé de ne plus être silencieuse et passive, il faudra expliquer en toute civilité, politesse et respect de l’autre que le Maroc n’est pas la Libye et que si nous sommes tous pour faire avancer plus vite notre pays, nous ne sommes pas prêts de le perdre dans le processus.

Je vous invite tous à être extrêmement vigilant les jours qui viennent et à vous exprimer haut et fort contre tout pourrissement de la situation et contre toute provocations et violences. Ce mouvement doit être tenu responsable par l’opinion publique pour tous actes de violence directe ou indirecte qui seraient engendrés suite aux manifestations. Le mouvement du 20 février a bénéficié d’un champ démocratique et libre pour exprimer ses opinions. Les marocains et le monde ont entendu leurs revendications, refusons tous que ces revendications se transforment en violence et exigeons que ce mouvement prenne le chemin de la démocratie pour faire valoir ses idées, et non le chemin du mimétisme béat et ceci, avant qu’il ne soit trop tard!

Nous sommes tous avertis.

Karim B.

Publicités
 
11 Commentaires

Publié par le 23 février 2011 dans Maroc

 

Étiquettes : , ,

11 réponses à “Marocains, comment on compte vous terroriser ! (écrit le 23 février)

  1. fahd laraki

    23 février 2011 at 13:47

    Merci pour cet article.
    il faut aussi signaler sur les réseaux sociaux (FB/twitter) toute la propagande, la désinformation et l’intox du feb20. c’est très grave ce qu’ils font ils manipulent la réalité pour faire croire que le Maroc est comme la Tunisie ou l’Egypte.
    des exemples ?

    des vidéos montrant un sit in du feb20 le lundi soir dispersé, une fois intitulée « le maroc montre son vrai visage », une autre fois « une manifestation en soutien au peuple libyen réprimée ». sur cette vidéo on peut voir la présidente de l’AMDH déclarer en substance, que les droits de l’homme et la liberté d’expression sont bafoués. Alors qu’il y a des flics derrière elle ! est ce que si c’était vraiment le cas les policiers l’auraient laissé dire ça ???
    des vidéos montrant la répression en libye titrées « la répression au maroc » !!!
    des messages en anglais sur twitter le lundi soir, disant qu’il y a des groupes de casseurs dans le maarif qui détruisent tout

    maintenant sur les chaines étrangères, quand on parle du Maroc on dit « les manifestations du 20 février qui ont fait 5 morts »…voilà l’image qu’ils ont réussi à donner

    il faut arrêter cette propagande, autant les égyptiens et les tunisiens avaient LEURS raisons pour se révolter, autant la situation marocaine est très différente !

     
    • citoyens lambda

      20 mars 2011 at 08:29

      intolérance! peur! immobilisme! voilà ce qui ressort de votre discours! vous êtes tellement attaché au statu quo pour des rasions qui vous concernent, que vous condamner à la trahison tout mouvement qui vous échappe, et dont vous nous cernez pas l’ampleur, ni les objectifs. Le marocain s’est resumé à vos yeux comme un opportuniste née au point qu’il vous est impossible de croire en l’existence de citoyens motivés SEULEMENT par l’intérêt du pays, la recherche de l’Etat de droit et de la DIGNITE!
      Mais malgré vous le Maroc qui vous terrifie est en marche et rien ne pourra l’arrêter. Qu’en sortira t il ? Je l’ignore! Mais il ne peut en sortir à terme que quelque chose de bien. Dénigrer autrui pour sa façon de parler, son age ou ses origines, ce ne sont que les arguments du faible. Pensez y….

       
  2. hamid

    23 février 2011 at 17:52

    Vous avez tout a fait raison, et c’est ce qu’on appelle « agenda » pour semer l’instabilité et la peur dans notre pays. Mr. Karim, outre que faire répandre votre article sur le web, qu’est que vous suggérez pour contourner les actions de ce groupe ?

     
    • GeoMaghreb

      23 février 2011 at 18:05

      Tout dépendra de la suite des évènements (marche du 27 février…), si ce mouvement décide d’arrêter à vouloir créer les germes de la Fitna dans le pays, il faut l’encourager a s’intégrer dans un processus démocratique par lequel il pourrait créer un parti ou les marocains voteraient en 2012. Ou une association avec des buts bien définis afin d’accompagner et de pousser a accéléré le changement dans le pays, ils ne feront que forcer le respect des marocains et spécialement des jeunes qui auront une tribune pour exprimer leurs doléances.

      Sinon, si le subterfuge continue et si ce groupe continue à faire tout son possible pour inciter indirectement a la casse, au vandalisme, a la désobéissance civile, et a le Fitna, il faudra le combattre avec les moyens démocratiques que nous offre le Maroc d’aujourd’hui. Il faudra utiliser Facebook pour se mobiliser et être prêt à répondre a l’appel. Je pense qu’a terme, il faudra être prêt à organiser une méga manifestation dans toutes les principales villes du royaume pour rejeter fermement et à l’unisson le chaos ou ce groupe veut nous entrainer.

       
      • youssed1

        23 février 2011 at 20:06

        vous avez raisons ce mouvement 20fevrier est le seul responssable des ces evements desolants les marocains sont pacifistes ils aiment leurs roi et ce mouvement veux semer la zizani et foutre la merde là ou il est ont est contre lui vive le maroc vive M6

         
  3. fahd laraki

    23 février 2011 at 20:55

    idées pour reprendre les choses en main:

    se structurer pour ne pas laisser les feb20 seuls sur internet: la bataille de l’opinion va se jouer en partie la dessus, on ne peut pas les laisser monopoliser seuls ce terrain. et oui vous avez raison liker des commentaires facebook ne sera pas suffisant
    organiser des marches pour montrer qu’on est plus nombreux qu’eux. sur certains de leurs sites ils revendiquent 300 000 personnes le 20 février ??! quand même on est pas à une dizaine de manifestant près, mais ça se voit la différence entre 34000 chiffre officiel sur tout le Maroc et 300000 manifestants!

    depuis quelques jours on voit quelques un de leurs message disant « le peuple marocain veut le départ du roi », « le maroc en a marre du roi », « la monarchie va faire exploser le maroc en 1000 morceaux ». ces gens la commencent déjà à revendiquer le fait de parler au nom de TOUS les marocains, il est hors de question de les laisser faire. Ils ne parlent qu’au nom d’eux mêmes et je refuse qu’un groupe quel qu’il soit parle en mon nom!
    d’ailleurs on commence à en savoir un peu plus sur leurs « revendications » et leur projet:
    à lire le résume d’au fait maroc sur la conférence du feb20 à casablanca:
    http://www.aufaitmaroc.com/actualites/maroc/2011/2/23/de-vagues-revendications
    et un article de maroc hebdo sur l’AMDH (dont la présidente était en première ligne des marches à Rabat) :
    http://www.maroc-hebdo.press.ma/MHinternet/Archives_891/html_891/provocation.html

     
  4. GeoMaghreb

    23 février 2011 at 21:07

    100% d’accord Fahd. Il faut utiliser les memes moyens ET etre pret a agir le moment venu en usant de moyens democratiques. Ecoutes, j’ai cree une Page Facebook. Il n’est jamais trop tard pour bien faire, faisons passer le message: http://www.facebook.com/pages/Marocains-Contre-la-Fitna-et-la-Violence-Mobilisez-vous/200934143252579

     
  5. eplume

    17 mars 2011 at 13:16

    Karim,

    Je pense qu’il y a une complémentarité entre ton analyse et ce que j’en pense : http://eplume.wordpress.com/2011/03/17/vous-les-privilegies-dans-le-scenario-du-20-mars/

     
  6. laabali

    18 mars 2011 at 21:10

    La caravane passe et les chiens aboient.
    Les vrais marocains, les nobles, ceux qui sont derrière Sa Majesté ne donnent aucune importance aux « blabla » vomis par des imbéciles qui n’ont aucun niveau intellectuel, aucun scrupule, aucun sens patriotique.
    Le Maroc est en marche, le Maroc évolue dans le bon sens et ce ne sont pas les parasites tel ce Youssoufiste qui vont nous dévier de notre Chemin.
    Nos ancêtres disaient: « Ezzinz yahchem ala zinou oul kheib ghir lahdah allah. Vive Sa majesté. Vive les vraies marocains!

     
  7. Abu Achraf

    19 mars 2011 at 12:58

    De mon point de vue, il n y a pas de fumée sans feu, si la gouvernance etait bien, et que le citoyen sent le changement que vous avez décris, il ne suivera pas ce movement ou aucun d’ailleurs. Alors pensez à nous donner des solutions. Cordiallement

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :